mardi 31 décembre 2013

Classer et ordonner par taille

Une petite activité improvisée dans le rayon visserie de mon magasin de bricolage préféré....
Des rondelles métalliques à apparier, et à classer par taille.

Pour guider le classement par taille (pas évident, le diamètre varie peu), j'ai fabriqué un support très simple sur du carton.



J'aime le fait d'utiliser des objets métalliques : les jeux pour enfants sont souvent en bois (ce qui est très bien !) mais les sensations sont différentes avec l'acier.

vendredi 27 décembre 2013

Sur la banquise

En ce moment, nous découvrons les cartes de nomenclatures de la banquise.



Nous avons d'abord observé le paysage. C'est blanc : il y a de la neige, on ne voit pas d'arbres, de fleurs, ... Il y fait très froid.

Puis nous partons à la découverte de quelques animaux qui y habitent : leçon en trois temps pour apprendre le vocabulaire, observations sur leurs morphologies (je vais chercher les figurines correspondantes...)



Amaryllis s'est beaucoup intéressée au manchot : c'est un oiseau, mais il ne vole pas, et il nage vite ! Il peut aussi se mettre debout et marcher (pas très bien), ou ramper. Il mange du poisson.
Pour compléter, nous avons regardé deux videos (et ), et emprunté un livre à la médiathèque. Nous y avons appris que le bébé manchot grandit dans un œuf, couvé par son papa et pas dans le ventre de sa maman. Après l'éclosion, le bébé est nourri par ses parents qui lui apportent du poisson.

Nous avons aussi observé l'ours blanc : il marche à quatre pattes, court vite, il peut aussi nager. Il mange des phoques ou du poisson. La maman ours a souvent deux bébés dans son ventre, ils sont tout petits en naissant, et ils boivent le lait de leur maman.
Je introduirais après le terme de "mammifère".

Amaryllis s'est empressé de me faire une démonstration d'un manchot qui rampe (pas facile !), et de l'ours qui marche à quatre pattes !

Ces classifications de nomenclature me posent des questions existentielles.... 
Pour des raisons pratiques, il faut bien faire des groupes d'animaux ; j'ai choisi de le faire par type d'habitat (ferme, mer, savane, jungle, étang, désert, banquise, forêt, montagne, les animaux familiers, les insectes), mais il y a des incohérences (par exemple, le panda est dans la jungle, avec le crocodile...). 
J'aurais pu aussi classer par continent... mais on n'a pas encore commencé la géographie (c'est prévu... dès que j'ai fait les globes), donc j'ai trouvé l'habitat plus adapté à son âge (plus visible). 
Je préciserai les choses à fur et à mesure (c'est comme quand je la laisse écrire "soursil" !)

vendredi 20 décembre 2013

Organiser la salle d'activités (2) : le coin art plastique

Dans la suite de cet article, voici donc notre étagère d'arts plastiques.

Suivez le guide !

En haut : à gauche dans le casier, les affaires de peinture (dans un bac en plastique, vous voyez la poignée verte dépasser... Les pots de peinture sont rangés hors de portée...!). A droite, sur un plateau les crayons et feutres dans des pots, un taille-crayon, les craies dans une petite boîte. Juste à côté, les ciseaux avec des papiers pour le découpage dans un petit panier. Egalement du scotch, de la colle. 

Dessous, un plateau avec des gommettes, et un petit bac avec les petits crayons (qui sont destinés à Pervenche).

Encore dessous, deux paniers (oui sur la photo il en manque un...) : du papier blanc, et les dessins finis/en cours.

Et tout en bas : le panier avec la pâte à modeler et les accessoires. 



J'aimerais bien y mettre les formes à dessin, et disposer les pots à crayons de façon alignée, par exemple au-dessus de la table d'Amaryllis (si elle est contre un mur...)

Il faudrait aussi rajouter une corbeille à papiers bien visible...!!

Le puzzle des encastrements géométriques n'est pas de l'art plastique, mais vu sa taille, c'est le seul endroit où je peux le ranger !

Il s'agit d'une étagère à chaussures ..! en bois, très légère, mais qui a tendance à s'auto-démonter, et le fait que les étages ne soient pas pleins n'est pas forcément pratique. Je réfléchis à y coller des cartons ou une fine planche....

mardi 17 décembre 2013

Organiser la salle d'activités (1)

Je réfléchis (très souvent....) à comment optimiser le rangement et la disposition de notre salle d'activités

Voici quels sont les idées directrices : je souhaiterais que....



  • la pièce soit un endroit calme : pas forcément silencieux, puisque les activités de langage et de musique y ont leur place, mais pas une salle de jeux (j'admets que les poupées puissent assister si elles restent tranquillement dans la poussette), ni de motricité. 
  • le rangement soit assimilé par les enfants : indispensable pour que les activités retrouvent leurs places respectives ... sans que j'intervienne systématiquement... 
  • les activités soient rangées par groupe : la vie pratique, les arts plastiques, le sensoriel, le langage, le Nido, etc.... : ceci afin de faciliter le point précédent !
  • les activités soient disposées de façon attrayante, assez espacées, faciles à sortir et à ranger : idem ! (donc exit les barres rouges rangées façon "pot à parapluies"....il faut que je trouve une solution)
  • les activités "qui se reposent" (comprendre : en attente d'être sorties à la prochaine rotation) soient facilement accessibles par moi, mais invisibles aux enfants.
  • chaque enfant (et moi aussi !) dispose d'une table et d'un tapis pour disposer son travail en cours
  • un coin-prière avec les activités de catéchisme : pendant un moment, elles ont beaucoup aimé dire la prière du matin dans la salle d'activités (parfois même plusieurs fois de suite !)
  • la pièce soit décorée à hauteur des yeux d'enfants : affiches/posters sur leurs centres d'intérêt du moment.

  • Ah, et j'oubliais, un miroir en pied !


    En ce qui concerne l'organisation spatiale
    • comment disposer les tables des enfants : est-il préférable qu'elles se voient - ou pas ? qu'elles voient ma table - ou pas ? que les tables soient face à un mur - ou pas ? la table de Pervenche est légère donc mobile, mais pas celle d'Amaryllis.
    • comment disposer les étagères : seulement le long des murs ? de façon à créer plusieurs espaces ? mais la pièce n'est pas très grande.... 

    J'aurais bien voulu que Pervenche ne puisse pas attraper les activités qui lui sont interdites... mais c'est mission impossible, elle grimpe à la vitesse de l'éclair même sur sa table. A force de répéter et de détourner, elle finit par comprendre que certaines choses ne sont pas pour elle (et c'est encore mieux que de tout mettre hors de sa portée, ne trouvez-vous pas ?!). Mais elle veut imiter sa sœur en tout : difficile de comprendre le principe de "chacun son travail"....
    La question que je me pose à ce sujet : est-ce que je ne devrais pas interdire à Amaryllis de toucher aux activités Nido.... ? Eventuellement si c'est pour être avec sa sœur, mais seule... j'ai des doutes !

    lundi 16 décembre 2013

    Décorations de Noël

    Quelques décorations de saison dans la maison... pour nous rappeler de nous préparer à Noël !

     
    Une couronne de l'Avent : les quatre bougies représentent les quatre dimanches de l'Avent. Sur notre chemin des jours, j'ai également disposé des petites photos montrant une, puis deux, etc.... bougies.
    J'ai planté les bougies dans des verrines remplies de sable, le tout posé dans une boîte de Camembert... et entouré de branches de sapin. 
    Amaryllis a réalisé un coloriage sur ce thème. Vous pouvez admirez le cercle vert, et les bougies plutôt bien coloriées-sans-dépasser. Bon, l'effort l'a épuisé et elle s'est relâchée avec le crayon vert ;-)

     Une crèche.... et même plusieurs !


     La crèche "provençale" de Maman, la crèche d'Amaryllis, et une autre petite dans le coin prière. 
    Celle d'Amaryllis est installée dans un carton ouvert, et recouvert de papier roche, le tout posé sur une chaise dans sa chambre (et Pervenche n'a pas fait mine d'y toucher !) ; elle est donc facilement transportable. J'avais fabriqué les santons il y a longtemps en Italie, si mes souvenirs sont bons, il s'agit d'un genre de plâtre (rosé) liquide, qu'on fait sécher dans des moules en silicone. Ils n'ont pas l'air trop fragiles.... c'est appréciable !


    dimanche 15 décembre 2013

    Comment et pourquoi j'ai supprimé le goûter !

    Je vous avais décrit au début de l'année ma journée-type...
    C'était il n'y a même pas trois mois, et déjà tout est chamboulé ! 

    Je n'étais pas satisfaite de cette organisation, principalement aux niveaux des horaires de repas
    Vu le temps passé à prendre le petit-déjeuner... nous nous retrouvions très souvent à déjeuner à peine deux heures après la fin de ce premier repas. Ce qui n'est pas l'idéal pour la digestion.... sans compter l'appétit : Amaryllis ne mangeait presque rien au déjeuner.... pour se rattraper au goûter, ce qui mettait à mal le dîner. 
    Ah oui, Pervenche a toujours faim, sauf au réveil le matin (pratique...).


    oldesignshop.com

    Les temps de repos des enfants étaient aussi mal placés. Amaryllis a un "coup de barre" en fin de matinée (à l'heure de l'ex-déjeuner, je vous laisse imaginer l'ambiance...), et Pervenche, qui est - elle - une petite dormeuse, faisait la sieste entre 13h30 et 15h, et du coup n'était pas disposée à se coucher à 20h le soir (ce qui n'est pas forcément ennuyeux en soi, mais quand même important pour la soirée tranquille des parents !). 

    Donc si le déjeuner est trop tôt, que faire.... Pourquoi ne pas le prendre après la sieste ?!

    Reste le problème du goûter : ça faisait vraiment un repas de trop... mais supprimer bel et bien le goûter... cela aurait semblé dur d'emblée.
    Donc j'ai instauré le déjeuner-goûter. On déjeune, et à la fin, oui oui, tout de suite après, on goûte ! (d'ailleurs très souvent maintenant, elles ne me réclament même plus de goûter : pari gagné).

    www.zazzle.fr

    Donc voici la nouvelle organisation :

    La veilleuse d'Amaryllis s'allume à 8h, elle joue tranquillement (à moins que le doudou-nounours n'ait décidé de se cacher et que ça déclenche une crise... bref) le temps que je me prépare. Je supervise l'habillage. Pervenche se réveille plus tard en ce moment, vers 9h. Je l'aide (activement ;-) ) à s'habiller, le temps qu'elle soit en appétit.
    Nous petit-déjeunons en prenant notre temps. Pendant que je range et fais le petit ménage, les enfants jouent tranquillement (ou pas). Ensuite temps d'activités : si je ne suis pas en continu avec elles, je réserve toujours un moment (j'interviens en fonction du niveau sonore... vous me comprenez ;-) ?)
    A la fin de la matinée, c'est le rituel du déjeuner des poupées, puis Pervenche va faire la sieste (c'est sûr que la matinée est courte pour elle, mais cela ne l'empêche pas - en général - de s'endormir). 
    C'est ensuite le temps de "travail" d'Amaryllis, où je me rends disponible entièrement pour faire des activités plus construites avec elle.
    Ensuite, c'est la reposette... celle d'Amaryllis et la mienne ! Elle sait qu'elle doit garder le calme, je me donne 45 minutes pour moi. Ensuite, en fonction du réveil - ou non - de Pervenche, nous reprenons d'autres activités, je prépare le déjeuner (c'est toujours volontairement très simple : céréales et légumes, fromages, fruits)
    Enfin (il est souvent 14h), le déjeuner-goûter. Puis rangement, préparation du diner (seule ou avec Amaryllis voire Pervenche), et sortie.
    Suivant le temps restant et leur état d'esprit à notre retour, jeux, activités ou je raconte quelques histoires. Toilette, dîner, coucher, .... ouf ! Il est environ 20h.

    Bilan
    + Le déjeuner se passe beaucoup mieux !! les enfants sont calmes et reposés, elles ont faim. Pour optimiser encore, il faudrait que j'installe une table basse dans la cuisine, qu'elles puissent prendre leur repas en étant bien installées. A méditer...
    - Le point qui me gêne un peu est le travail d'Amaryllis avant sa reposette : là, c'est moi qui commence à être fatiguée, donc c'est assez court (20'), et j'ai moins de patience et de disponibilité d'esprit.... Mais elle a vraiment pris l'habitude de ce moment avec moi. Il faut que j'essaye de remplacer par une histoire, pour avoir un temps plus long ensuite... 

    vendredi 13 décembre 2013

    Plateau des odeurs

    Une activité inspirée des "boîtes à odeurs" sensorielles...


    J'ai disposé dans plusieurs petits pots des aliments odorants : marjolaine, thé, café, curry, lavande (oui, ça n'est pas vraiment un aliment !)... 
    Amaryllis aime beaucoup sortir cette activité, même si l'utilisation n'est pas tout à fait celle prévue : pour l'instant, elle aimerait beaucoup mettre les doigts dans les pots, goûter, verser, ....

    Je crois qu'elle n'arrive pas bien à sentir : elle souffle par le nez... donc la mise en paire sera pour plus tard ! Je vais transformer ça en plateau de goûts !

    mercredi 11 décembre 2013

    Jeu autour des formes géométriques

    Aux débuts du cabinet de géométrie, Amaryllis s'était mise spontanément à me désigner les formes géométriques qu'elle retrouvait dans la maison (ou dans la rue).... Nous avons donc organisé une "chasse aux objets", pris en photo (par mes soins, quand même...), et voilà le résultat développé !


    Nous utilisons ces cartes en les regroupant par famille...

    Maintenant qu'elle a vu les formes plus complexes, il va me falloir compléter !

    lundi 9 décembre 2013

    Barres rouges

    Maintenant* qu'Amaryllis a bien commencé l'escalier marron et la tour rose, je lui ai présenté les barres rouges.

    Elle était toute contente de pouvoir enfin prendre ce matériel (fabriqué depuis bien longtemps) !
    Elle n'a pas réussi à bien les ordonner (ouf... sinon je me serais dit que j'avais encore présenté trop tard...), mais spontanément a cherché les "compléments à dix" : les barres qui, mises ensemble, sont de la même longueur.



    Et voilà !  Ici j'ai disposé les cinq plus longues, et elle a ajouté les plus courtes pour compléter.

    Fabrication : c'est vraiment simple... il vous faudra 5,50m de tasseau (j'ai pris section carré 20mm), découpé aux dimensions ad hoc, et peint en rouge !

    Maintenant, yapluka faire les barres numériques...!

    * j'ai l'air de dire ça après deux jours d'escalier marron, mais la date de publication des articles ne reflète pas - toujours - la chronologie de nos activités !

    samedi 7 décembre 2013

    Tour rose / escalier marron

    Amaryllis reprend beaucoup la tour rose et l'escalier marron ces jours-ci (ça me console de tout le mal que je me suis donné... ;-) ).
    Quelques combinaisons diverses (spontanées) : à plat, en hauteur, .... 




    Et même Pervenche s'y est mise.... (elle n'est pas censée prendre le matériel sensoriel... mais j'étais occupée avec Amaryllis, et elle était très appliquée - sans faire attention aux photos !, donc j'ai laissé...). Elle a même essayé de les empiler.
    Et tant qu'elle y était, elle a fait la même chose avec les cylindres... Ça me rappelle quelqu'un..!
    Il fallait la voir soulever avec des han ! de porteurs d'eau, Le vers qu'il faut laisser s'envoler... pardon, je m'égare, ces blocs qu'il faut doucement au sol reposer

    vendredi 6 décembre 2013

    Problème technique...

    C'est mon ordinateur qui déraille, ou la fonction "rechercher" ne fonctionne plus sur les blogs hébergés par blogspot ... ?



    Edit : en fait, ça n'est pas que moi, ouf
    https://productforums.google.com/forum/#!msg/blogger-fr/L3zOwo_Ldps/YXwZX6OzJukJ

    mercredi 4 décembre 2013

    L'Histoire de Noël (images séquentielles)

    Une activité très appréciée d'Amaryllis en ce moment... les images séquentielles.
    Elle fait toutes les séries quotidiennement (avec un peu moins d'attention à la fin... elle étale, disperse... et range !), mais deux sont particulièrement sorties ces jours-ci : 

    La parabole du Bon Berger : la série est faite à partir du livre éponyme de Maïté Roche. Amaryllis me demande toujours de lui lire le texte de l’Évangile à la fin : 



    Si l'un de vous a cent brebis et en perd une, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu'à ce qu'il la retrouve ? 

    Quand il l'a retrouvée, tout joyeux, il la prend sur ses épaules, et, de retour chez lui, il réunit ses amis et ses voisins ; Il leur dit : 'Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !'

    Une séquence sur Noël, de l'Annonciation à la Présentation de Jésus au Temple : de même, j'ai combiné plusieurs livres de Maïté Roche. Pour cette année, j'ai laissé de côté la Visitation. 


    Pour lui raconter l'histoire en restant au plus près du texte originel, j'ai fabriqué un petit livret, avec des extraits de l’Évangile. Chaque semaine, je vais essayer de détailler une page, en lisant tout le passage correspondant.



    lundi 2 décembre 2013

    Bilan novembre 2013

    Voici les événements marquants du mois :

    (Vie pratique)
    Beaucoup de séances de cuisine !

    (Vie sensorielle)
     J'ai enfin pu présenter à Amaryllis la tour rose et l'escalier marron ! (et depuis que je lui ai dit que, quand elle saurait bien les faire, elle pourrait prendre les barres rouges... elle aimerait bien s'y mettre directement...)
    Elle ordonne la gradation des boîtes à son.



    (Lecture-écriture)
    Amaryllis a été très très absorbée par l'étude des lettres : lettres rugueuses et écriture spontanée...  Elle commence maintenant à se poser des questions sur l'alphabet script, qu'elle observe beaucoup sur les étiquettes et les livres... (j'y reviendrais).
    Autant dire que le reste du matériel n'avait pour elle qu'un intérêt très limité... c'est là où je me répète que j'aurais bien voulu avoir la tour rose avant, pour qu'elle puisse en profiter sans interférences. Bref, c'est fait.


    Son intérêt pour l'écriture semble s'être ralenti depuis quelques jours, je pense qu'elle a beaucoup beaucoup appris (notamment sur le principe de composition des syllabes), et qu'il lui fait maintenant le temps de digérer tout cela. Donc maintenant, elle reprend tous les jours (et même plusieurs fois par jour) les images séquentielles : à la fois un jeu de langage (nous racontons les histoires), et surtout elle apprend le sens de l'écriture : il faut disposer les cartes de gauche à droite !

    (Compter)
    J'ai l'impression qu'elle sait à peu près dénombrer jusqu'à 14. Je ne la pousse pas du tout dans cette direction  (ni dans une autre d'ailleurs..! j'ai plutôt l'impression de lui courir après) tant qu'elle n'arrive pas à faire les barres rouges (c'est elle qui m'a demandé "et après 10 ? et après 11 ?").


    Et ma petite Pervenche commence tranquillement la vie pratique (cet éternel attrait pour l'eau et le nettoyage...) et la motricité fine : encastrements, premiers puzzles, versés.
    J'ai été surprise de la voir prendre plusieurs fois le plateau des petites piques... elle s'en sort bien !

    Elle a spontanément enfilé les rondelles par ordre décroissant de taille...

    C'est trop mignon de la voir porter le plateau jusqu'à sa table, s'installer, ... comme une grande !

    Je la trouve assez minutieuse et concentrée dans ses gestes.


    dimanche 1 décembre 2013

    Topologie

    J'avais repéré ce jeu il y a déjà quelques mois, eu envie de le reproduire... et là j'ai retrouvé mon inspiration en voyant ses petits accessoires en bois

    Amaryllis aime bien les sortir, mais elle manque un peu d'inspiration pour y jouer seule, et réclame souvent mes directives... (et ma présence à ses côtés ... !). Pour lui permettre de se lancer seule, j'ai édité quelques mises en scène à reproduire.

    Cela lui permet d'approfondir les notions de topologie (dessus-derrière-à gauche-etc) : en analysant l'image, elle cherche à définir comment placer les objets les uns par rapport aux autres : le bonhomme rouge est à gauche du vert, le renard est devant le lapin, ... 



    J'ai essayé de varier les scènes : le nombre de personnages à introduire, la complexité du placement (notamment le nombre de plan). 

    Il y a juste une difficulté de vocabulaire : si je vous dis que le bus rouge est devant la voiture bleue, comment les placez-vous ? La voiture à l'arrière-plan (ce que j'avais en tête), ou les deux véhicules sur le même plan, mais orientés "dans le sens de la marche", le bus roule en tête (ce qu'Amaryllis a fait spontanément, quand j'ai donné une consigne orale) ?

    vendredi 29 novembre 2013

    Préparons Noël...

    Dimanche prochain, nous allons entrer dans le temps de l'Avent : quatre semaines pour nous préparer à Noël. Voici ce que j'aimerais faire avec nos filles (surtout Amaryllis cette année..).
    Je détaillerais dans d'autres messages, à fur et à mesure...

    Comme fil rouge, j'ai réalisé un petit livret, qui s'inspire de ce qu'on propose aux enfants dans la catéchèse du Bon Berger. Nous le lirons ensemble tout au long de l'Avent. Les événements racontés sont les suivants : Introduction avec une prophétie d'Isaïe, l'Annonciation, la naissance, l'annonce aux bergers et l'adoration, l'adoration des mages, et la présentation au Temple. Il sera complété par des puzzles, des images séquentielles assorties.



    Pour la maison, outre les décorations traditionnelles, une crèche, une couronne de l'Avent, et des reproductions d’œuvres d'art sur le thème de la Nativité, à disposer dans le coin prière.

    Je vais essayer de faire avec Amaryllis des petits bricolages simples, à offrir comme cadeaux à nos proches. Mais ceux-là, vous les verrez seulement quand ils auront été offerts ;-)
     J'aimerais vraiment mieux que les cadeaux soient offert le jour de l'Epiphanie... pour préserver au jour de la Nativité son caractère religieux. Les années précédentes, nous avions offert les nôtres à ce moment là, et la famille le jour où nous fêtions Noël tous ensemble (ce qui a l'avantage d'espacer les arrivées de présents, les enfants en profitent mieux !).
    Sans oublier des petits repères visuels à disposer sur notre poutre du temps : une image de Noël, quatre cartes pour les quatre dimanches, avec un nombre croissant de bougies (rappelant la couronne de l'Avent).

    mercredi 27 novembre 2013

    Début des phonèmes doubles

    Amaryllis est dans ce qu'on appelle l'écriture spontanée.
    Tout à sa joie d'avoir découvert qu'on pouvait associer le son des lettres pour former des mots, elle cherche à écrire les mots qui lui passent par la tête. 
    Il arrive donc forcément un moment où l'enfant veut écrire un son qu'il ne connaît pas dans l'alphabet : les phonèmes doubles (digrammes).
    Petite digression technique : je crois qu'on appelle phonème un son : [a] est un phonème, [k] aussi, comme [ou] mais comme il s'écrit avec deux lettres, c'est un phonème double, ou digramme.
    Ici, elle a voulu écrire les noms des membres de la famille, et donc.... poupée et maman ! J'ai donc sorti mes phonèmes rugueux, fabriqués il y a déjà quelques mois, un peu "au hasard" (la question était digrammes rugueux ou pas..?).



    Pour le [ou], tout s'est bien passé... mais pour le [an], elle a été perturbée par l'écriture cursive qui lui faisait voir un u entre le a et le n. Je pense qu'elle avait compris la formation du son, mais elle s'est focalisée sur cette question de graphisme, bref...
    Pour rattraper le coup, elle m'a suggéré de refaire mes cartes à la dimension de l'alphabet mobile (et pas des lettres rugueuses)....


    Voilà le résultat... elle peut donc travailler en superposant les lettres et les cartes... sans avoir la place de mettre ce fichu u !
    Elle n'a pas beaucoup travaillé l'écriture ces derniers jours, donc je vous dirai plus tard si l'idée a été efficace...

    lundi 25 novembre 2013

    A propos de mon alphabet mobile....

    Voici ce que j'avais écrit ici ....
    Petite précision : mon "alphabet mobile" n'est pas dans les normes montessoriennes : il devrait être plus grand (taille des lettres rugueuses), et dans les mêmes couleurs (roses pour les voyelles, bleues pour les consonnes)...
    Ici nous utiliserons des lettres magnétiques (je me suis donnée beaucoup de mal pour en trouver des cursives... et je trouve que l'aimant est tellement petit que ça ne tient pas... bref, ce n'est pas grave, elles font bien l'affaire !), qui doivent faire 5cm de hauteur pour les lettres hautes, et qui sont de couleurs variées (donc je pourrais quand même sélectionner deux séries, notamment pour l'apprentissage des phonèmes). 
    .... sur lequel je reviens pour préciser certaines choses.

    Si j'ai bien compris, il existe normalement trois alphabets mobiles...

    • le premier est à la taille et aux couleurs des lettres rugueuses, c'est une première étape pour l'écriture. Les lettres sont détourées. Quand il commence à être encombrant (selon le nombre de mots que veut écrire l'enfant), on passe au
    • deuxième alphabet : aux couleurs des lettres rugueuses, mais de dimensions plus réduites, (si possible détourées)
    • le troisième alphabet : les lettres sont inscrites en plus petit, sur des cartes.
    Chez nous, nous utilisons un pseudo-deuxième alphabet. 
    Pseudo, puisque si la taille est bonne, chaque lettre est disponible en plusieurs couleurs (souvent deux, mais pas les mêmes pour toutes les lettre, ça serait trop facile...!).
    Amaryllis est donc passée directement à des lettres plus petites... mais je ne pense pas que cela l'ait gêné, elle a très vite su associer lettres rugueuses et alphabet mobile, même sans pouvoir superposer. Je verrais plus tard les besoins de Pervenche.En ce qui concerne les couleurs trop variées... je n'ai pas non plus l'impression que ça la dérange plus que ça (à part ses commentaires du genre "ah non, je vais prendre le p jaune, il est plus joli"...). 
    Bref, ça nous convient pour l'instant ! 

    samedi 23 novembre 2013

    Les débuts de l'écriture...

    Amaryllis ayant composé son premier mot avec les lettres rugueuses, je lui ai proposé la fois suivante d'utiliser l'aphabet mobile

    Pendant la première séance, elle fut toute entière à sa joie de redécouvrir ce matériel (elle l'avait déjà utilisé il y a plusieurs mois, lors de son apprentissage des lettres, pour les associer aux lettres rugueuses)... Il a fallu tout (ou presque) ressortir, examiner, ranger, classer... bref je me suis demandée comment ça allait tourner ! Mais au bout de deux ou trois séances, elle est venue à une utilisation plus "normale".

    C'est fou de voir comme elle a besoin de bouger ! La boîte est placée sur une autre table, placée à un bon mètre de la sienne, donc elle doit souvent se lever pour aller chercher les lettres, mais cela ne satisfait pas son besoin de remuer... Elle déplace sa chaise, se met à moitié debout dessus, redescend, fait le tour de la chaise, touche les lettres comme pour les lettres rugueuses, ... bref elle me donne le tournis ! mais j'ai l'impression que, plus elle est concentrée sur l'analyse des sons, plus elle a besoin de bouger. 



    Pour en revenir à l'écriture - ou plutôt composition de mots - elle fait des progrès rapides. Elle analyse très bien seule les différents sons d'un mot (pas encore les consonnes qui se suivent, par exemple tableau), et j'aime l'écouter réfléchir tout haut et décomposer les sons
    Elle a cependant encore besoin de mon aide pour se concentrer, surtout lorsqu'elle s'est lancée dans l'écriture d'un mot long. Elle me demande souvent de lui relire ce qu'elle a écrit. 
    Elle apprend aussi petit à petit à disposer correctement les lettres (il faut que je fasse les lignes sur le tapis....) de gauche à droite, dans l'ordre des sons entendus. 

    Nous en sommes ainsi arrivées à commencer quelques phonèmes... mais cela sera pour un prochain article !

    Elle est devenue consciente de la présence de l'écriture dans le quotidien, et au lieu de m'écouter raconter des histoires, me fait remarquer "là c'est a, c'est o, c'est p qui est mal écrit -comprendre, en script -..." ! Idem sur les étiquettes, les emballages...

    jeudi 21 novembre 2013

    Bricolage des petits...

    L'imitation est décidément d'actualité chez nous ! Amaryllis bricole, coupe du tissu (je lui ai prêté mes beaux ciseaux, et une vieille chute de tissu assez grande), passe l'aspirateur, ... et Pervenche lave soigneusement sa timbale tous les matins (elle ferait bien toute la vaisselle d'ailleurs), passe le balai avec énergie.

    Voici donc une nouvelle passion d'Amaryllis : le bricolage !


    Pendant que je m'attelais à finir la tour rose, elle m'a emprunté quelques outils, quelques chutes de bois, et a passé de longs moments à "bricoler"... Cela consistait surtout à limer, pour enlever toutes traces de peinture (elle se débrouillait plutôt bien, les doigts n'ont pas souffert !). Je lui ai aussi donné le plus gros cube de mon premier essai de tour (donc non réutilisé pour le second essai), sur lequel elle a dûment noté les mesures. 

    Ce fut le moment de donner quelques règles de sécurité concernant le maniement des outils (je n'ai pas voulu lui prêter ma scie...) : la lime doit rester posée sur la table lorsqu'on ne s'en sert pas... Attention ma chérie, on ne la brandit pas comme une épée, même pour venir m'agiter sous le nez ton morceau de bois tout nettoyé, tu as manqué d'éborgner ta soeur... !

    mardi 19 novembre 2013

    Premiers versés

    Un jour où Amaryllis tournait en rond sans parvenir à fixer son attention sur une quelconque activité, et où il fallait - quand même - que j'occupe Pervenche, j'ai eu l'idée de lui proposer ses premiers versés... (mon bébé grandit ! ;-) )



    Un petit plateau (peut-être un peu petit d'ailleurs, j'ai pris ce que j'avais !), deux verrines en verre (taille bien adaptée à ses petites mains), et quelques pois chiches (pas trop). Même pas eu le temps de lui montrer, elle a compris le principe toute seule !
    Ca n'a pas duré très longtemps (après elle a trouvé très drôle de verser - exprès ! - les graines au sol, en me regardant l'air malicieux...), mais elle a quand même répété un peu. 
    Et bonne surprise, elle ramasse spontanément les graines dans le plateau ! (ce que sa sœur au même âge ne faisait pas du tout - déjà que maintenant... bref).

    dimanche 17 novembre 2013

    La famille Souris

    Voici une série de livres pour les petits que nous apprécions beaucoup : la famille Souris, écrit par Kazuo Iwamura. C'est l'histoire d'une famille de souris, Papa, Maman, Grand-Père, Grand-Mère et dix enfants, au jour de le jour.

    Je trouve qu'ils conviennent particulièrement pour l'âge d'Amaryllis : les sujets évoqués sont proches de ses préoccupations : la vie quotidienne (par exemple le petit-déjeuner, le coucher, une nouvelle maison, la fête d'automne, ....).

    La longueur de l'ouvrage est également bien adaptée, avec une vraie histoire.

    le favori du moment... au coucher !
    Les dessins sont très jolis, et mis en valeur : ils occupent toute la double-page, et fourmillent de petits détails (coup de cœur pour la petite souris qui promène partout sa poupée-souris, sur son dos, dans un couffin, ...).  

    La légende qui commente le dessin est toujours très poétique, avec un vocabulaire riche (j'aime entendre Amaryllis répéter : "la potée de tendres bourgeons est presque prête" !).... les enfants aiment apprendre des nouveaux mots !

    Je suis admirative de la capacité des enfants à lire et à relire le même livre pendant de longues semaines...

    samedi 16 novembre 2013

    Vêtements du prêtre aux couleurs liturgiques

    Dans l'esprit de la catéchèse du Bon Berger, voici les vêtements du prêtre, aux couleurs de l'année liturgique (vert, blanc, violet, rouge)... 

    J'ai découpé la silhouette (hauteur 20 cm) dans une chute de contreplaqué, à la scie électromagnétique, puis confectionné les vêtements : l'aube est cousue en partie directement sur la silhouette (on ne peut pas l'enlever). Puis les étoles, et les chasubles (sur lesquelles j'ai brodé une croix - pas prise en photo).

    Aussitôt fini, aussitôt approprié par Amaryllis.
    Elle avait déjà remarqué à la messe la chasuble (et non pas la "chasse d'eau" comme elle disait au début...) de couleur (verte en ce moment), et s'est fait une joie d'habiller plusieurs fois le mannequin. Elle attend impatiemment de pouvoir l'habiller en violet ! 

    Une nomenclature est en cours de réalisation... à suivre !

    jeudi 14 novembre 2013

    la Toussaint

    Nous avons fêté au début de ce mois la Toussaint

    « Cette célébration groupe non seulement tous les saints canonisés, c’est-à-dire ceux dont l’Église assure, en engageant son autorité, qu’ils sont dans la Gloire de Dieu, mais aussi tous ceux qui, en fait et les plus nombreux, sont dans la béa­titude divine » (dom Robert Le Gall)
    Il s’agit donc de toutes les personnes, canonisées ou non, qui ont été sanctifiées par l’exercice de la charité, l’accueil de la miséricorde et le don de la grâce divine. Cette fête rappelle donc à tous les fidèles, la vocation universelle à la sainteté.

    Fra Angelico - la ronde des élus
    Dans le coin prière familial ont donc trouvé place pour l'occasion des images de nos saints patrons, avec une explication simple pour nos petites : "les saints sont des amis de Dieu qui vivaient il y a longtemps, et qui peuvent nous aider à devenir aussi des saints, des vrais amis de Dieu".

    Sources : rien trouvé de mieux pour une définition concise que wikipedia... 
    Au sujet de la vocation universelle à la sainteté, voir la constitution Lumen Gentium, chapitre V

    mercredi 13 novembre 2013

    Tour rose ! (enfin....)

    J'y pensais depuis un long moment... enfin elle est arrivée chez nous : la Tour Rose ! (qui m'en a fait voir de toutes les couleurs ;-) !

    Au printemps dernier, j'avais décidé de me lancer dans la fabrication. Au bout du compte, elle avait un air de tour de Pise qui ne me satisfaisait pas... donc j'abandonne (un peu vexée, j'avoue), et relègue l'ensemble sous un placard....


    Quelques recherches sur internet plus tard, je trouve des tours pour une trentaine d'euros... que je ne commande pas, me disant que je vais attendre l'été, les 3 ans d'Amaryllis, son vrai début de Vie Sensorielle... Bref, quand je m'y remets en octobre, les stocks sont épuisés (et pas d’approvisionnement proche prévu). Chouette. Parce que là, c'est vraiment le moment où elle serait nécessaire.... Tentative désespérée  : les dimensions ne sont pas les bonnes ! Donc retour à l'envoyeur, et retour à l'idée de fabrication.
    Sur ce, j'ai une idée... qui s'est avérée plutôt bonne ! J'ai construit des cubes (creux) en prenant grand soin des dimensions et de l'orthogonalité, et j'ai mis mes premiers cubes (pleins, et poncés) dans les autres. 
    Et voilà, après deux couches de peinture.... j'ai ma Tour Rose !! 



    Autocritique : 
    Les trois difficultés de la fabrication résident dans l'obtention de cubes aux bonnes dimensions, dont les faces sont bien planes (sinon la tour se balance) et bien perpendiculaires (sinon la tour penche). Le résultat obtenu est satisfaisant (même si ce n'est pas parfait). 
    Disons que je suis contente du résultat, dans la mesure où j'ai réussi à aller jusqu'au bout de la fabrication, en "rattrapant" mon premier essai. Mais, vu le prix de celles qu'on trouve sur internet... je ne suis pas sûre que ça en vaille le coup ! 
    D'ailleurs, tant qu'à fabriquer un élément, il vaut mieux choisir l'escalier marron : les difficultés/le temps de réalisation sont les identiques à la Tour Rose, il nécessite simplement plus de bois, alors qu'il est vendu 50% plus cher que la tour.
    La question : que faire pour l'escalier marron ?!

    Fabrication :  en très rapide... si quelqu'un est intéressé par un tuto détaillé, demandez-le moi !
    - Pour la première étape, j'ai fait selon la technique d'Un Deux Trois Soleil (merci Caroline de vos conseils... même si je ne suis pas allée jusqu'au bout), en découpant du medium de 10mm d'épaisseur. C'est difficile à la scie sauteuse d'avoir des découpes précises... 
    - Pour la seconde étape, j'ai fait avec du contreplaqué de 5mm, découpé à la scie manuelle avec un guide ; j'ai utilisé le cube de rang inférieur en médium pour le "remplir".  Les petits cubes sont plus difficiles à faire !

    Budget : 
    - le medium de 10mm : 5€ (à peu près) 
    - le contreplaqué : chutes du cabinet de géométrie, il n'en faut pas tellement
    plus la colle, la pâte à bois
    sans oublier les 10€ de frais de port pour l'achat chez w*e*s*c*o...

    jeudi 7 novembre 2013

    Premier mot

    ... écrit par Amaryllis !! (pour les premiers mots - parlés... - de Pervenche, il faut encore attendre quelques mois, voire un an si elle suit les traces de sa sœur)

    J'ai parlé trop vite mardi en disant qu'Amaryllis ne cherchait pas à écrire... J'avais à peine publié cet article que, lors de notre séance de travail, elle avise le "ch" *... se le répète... et s'exclame 
    - "quiche !... j'entends 'k' et après 'i'... et après 'ch' ! "
    - Ah oui tu as bien entendu ! Est-ce que tu veux l'écrire ?"


    Et là elle a posé les lettres sur la table pour former le mot ! 
    C'est écrit de droite à gauche... j'ai relu en suivant avec mon doigt dans le bon sens : "là j'entends chic, est-ce cela que tu voulais écrire ?" - "non non, j'ai bien écrit quiche, regarde !" et elle passe son doigt dans l'autre sens. Je n'ai pas insisté, ça viendra après, et elle avait déjà fait un grand pas !

    Maintenant je n'ai plus qu'à relire sérieusement - et vite fait - la progression de langage, pour savoir quoi lui proposer ensuite (le grand alphabet mobile ?)... Là j'ai six mois de retard sur mes "prévisions" !!

    J'ai fait ce digramme rugueux, ... je ne suis pas très au point sur la question, et je ne me souviens plus trop pourquoi je l'ai fait, peut-être à cause du "h qui ne s'entend pas"... Bref, elle connaît ce son - et a bien noté que c'était "c" et "h" qui se donnent la main.

    mardi 5 novembre 2013

    Octobre 2013 : c'est parti !

    Voici quelques réflexions sur le mois écoulé ...

    Je trouve qu'Amaryllis est bien entrée dans le travail ... (est-ce ça qu'on appelle en langage montessorien "la normalisation" ?). La plupart du temps, elle se met au travail avec plaisir, et j'ai l'impression qu'elle absorbe (je sais, même quand on dirait que non, quelque chose se passe... mais c'est rassurant pour l'éducateur de voir aussi des moments constructifs !). Début septembre, j'avais vraiment l'impression de n'arriver à rien, que nous tournions en rond, et puis, je ne sais comment ni pourquoi, c'est parti ! 

    Vie Pratique
    Rien de nouveau "sur plateau", sauf nettoyer le miroir ; je me dis qu'elle en fait beaucoup dans la vie quotidienne.

    Vie Sensorielle
    • les boites à sons (6 paires) sont acquises pour la mise en paire ; vocabulaire fort/faible acquis.
    • cabinet de géométrie : j'ai présenté les cartes, mais elle ne l'a pas repris. Elle a eu une période "je cherche les formes géométriques dans l'ambiance"... je voulais lui préparer une activité à ce sujet, mais le temps que ce soit fini, elle sera peut-être passée à autre chose. Bon, elle servira à relancer l'intérêt plus tard !
    Elle est surtout très très absorbée par les débuts du Langage/Lecture/Ecriture
    Je lui ai présenté les lettres rugueuses... J'ai longuement hésité, pour savoir si c'était le bon moment (juste une envie de toucher ce beau matériel, ou un réel besoin d'une période sensible), et voici les différents arguments qui m'ont aidés à prendre la décision (merci de tout l'aide que j'ai reçue sur le forum !) :

    Pour : 
    • Elle me demandait très régulièrement ces lettres (ce n'est pas en soi une raison suffisante, mais nécessaire - au moins à un si jeune âge !)
    • Le "je devine" (premier son) est acquis, j'ai commencé à présenter le deuxième
    • En fait, elle connaissait déjà depuis plusieurs semaines (voire mois) les différents sons des lettres, grâce à Balthazar
    • Elle a un bon sens de l'écoute (musique, boîtes à son), et passe ses journées à déclamer "cccc casserole camille, on entend pareil au début !... pppp papa pervenche" etc
    • Elle a déjà fait pas mal de Vie Pratique, et commencé la Vie Sensorielle. Quand elle veut... elle est capable de concentration et répétition.

    Contre : 
    • Son sens du toucher n'est pas très affiné encore ; elle n'est pas du tout intéressée par le sensoriel rugueux (planchettes, étoffes, ...)
    • Elle n'est pas non plus prête à l'écriture avec un outil (et ça ne l'intéresse pas)

    Finalement, j'ai donc présenté les lettres... et je pense que j'ai bien fait ! (ouf ;-) ). 
    Tous les jours (et même parfois deux fois par jour, et de façon spontanée, i.e. sans que je sois à côté d'elle), elle les travaille, de façon joyeuse et concentrée. Avec application, elle suit le tracé (une nouveauté ! j'en étais très surprise...), et maîtrise bien la correspondance graphie-son.
    En principe, on présente les lettres trois par trois, en rajoutant à fur et à mesure que les premières sont maîtrisées. Comme elle connaissait déjà tous les sons, et qu'elle me demandait toujours "je voudrais mmmm", elle a toute la pile à sa disposition. Donc elle ne reprend pas (sauf si je lui demande) une lettre plusieurs fois par séance, mais tous les jours. 
    En fait j'ai réalisé qu'elle connaissait déjà la façon de toucher (toutes ces lettres que j'ai tracées en lisant Balthazar, où j'avais l'impression qu'elle n'y faisait pas attention... en fait si). A la louche, je dirais qu'un tiers des lettres est acquis ; pour un autre tiers, elle connaît "le bon chemin" si je la reprends ('es-tu sûre qu'on commence par ici ?'), et pour le dernier tiers elle hésite encore. 
    Pour l'instant, elle ne cherche pas à écrire, encore moins à relire (c'est dans l'ordre des choses !), si ce n'est qu'une fois, voyant rrrr et uuu à côté, elle a "lu" 'uuurrrr.... mur !' Mais dès que je lui raconte un livre, pour peu qu'il y ait du cursif, elle n'écoute plus du tout l'histoire et me montre "là c'est p, encore p, encore p, et là o, et ici ch").

    Voilà pour l'étape marquante du mois !

    Elle dénombre à peu près jusqu'à 10... et retient où elle en est si elle est dérangée (un court instant) dans son dénombrement. 

    Du côté de maman
    Je me suis remise à la tour rose, j'ai commencé le binôme... et il faut que je me mette à jour pour la progression de lecture, elle y vient plus vite que ce que je ne pensais !

    jeudi 31 octobre 2013

    Cartes du cabinet de géométrie

    Dans un élan de motivation.... j'ai fait les cartes du cabinet de géométrie !

    Voici comment je les ai utilisées : une fois les tiroirs sortis et disposés sur un grand tapis, je désignais une carte à Amaryllis, qui allait chercher la forme. Pour les cercles et les rectangles, cela s'est fait sans problème, les triangles étaient plus difficiles (nous avons fait une petite dizaine de cartes, après elle était fatiguée... c'était déjà bien pour une première fois !)



    Fabrication :  C'est très simple, il faut simplement découper des carrés de carton souple, et reproduire les formes....
    Bon, je n'étais pas si motivée que ça, puisque j'ai fait seulement la série "traits larges" (pour mémoire, il y a : formes pleines, traits épais, traits fins, tout cela dans le but d'emmener l'enfant vers l'abstraction). Si je vois que le support résiste, je ferais peut-être les autres...

    lundi 28 octobre 2013

    Enfiler - première étape

    En voyant ma Pervenche s'essayer à ce jeu-là, .....
    j'ai tout de suite repensé à une activité commencée cet été, et mise de côté "en attendant qu'elle soit prête"...

    Voici donc un jeu de motricité fine pour les touts-petits : enfiler sur une tige rigide.


    Ici, j'ai mis à disposition deux sortes d'accessoires à enfiler (sachant qu'on peut commencer par des anneaux, type anneaux de rideaux) :
    - des rondelles métalliques
    - des disques percés (plus difficile que les rondelles, le diamètre du trou est légèrement supérieure à celui de la tige, il faut bien viser)



    Grand succès ! et Amaryllis a aussi été attirée. Elles aiment le tintement des rondelles qui s'entrechoquent en tombant !

    Fabrication :
    - la tige est un tourillon lisse, diamètre 10mm. Le socle est percée à la perceuse, l'ensemble étant simplement emboité (d'ailleurs il faudrait que je fasse le trou plus profond, la tige a tendance à pencher).
    - les disques sont faits à la scie cloche dans des chutes de bois
    - les rondelles métalliques : en vrac dans un magasin de bricolage... j'y allais pour compléter ma collection de boulons

    vendredi 25 octobre 2013

    Boites pour les boites à son

    Suite et fin de ma série sur les boîtes à son... !

    Comme prévu, j'ai rajouté deux paires de bouteilles (si ma mémoire est bonne, des pois cassés et des coquillettes ? mais j'ai un doute !), et Amaryllis les apparie sans problème. 
    Il ne restait plus qu'à fabriquer deux boites pour ranger ce matériel dans les règles : aussitôt fait dans du carton fort, recouvert de feutrine assortie aux couvercles. 



    Voilà, maintenant il ne me reste plus qu'à présenter la gradation. J'ai déjà introduit hier le vocabulaire "faible/fort"... cela l'a beaucoup intéressé !

    mercredi 23 octobre 2013

    La Veilleuse... ou le réveil des touts-petits

    auctionswork.com
    ... ou encore comment grappiller quelques minutes de sommeil le matin ! (là je sens que ça vous intéresse, non ? ;-) 

    J'avais évoqué ici ce merveilleux petit système, qui permet à Amaryllis de savoir quand elle peut se lever, sans réveil, ni intervention parentale.

    Nous avons combiné une prise programmable mécanique, avec une veilleuse (nous l'avons choisi la plus simple possible, mais le choix - comme la gamme de prix - est très vaste). Attention, nous réglons le programmateur de telle sorte que la veilleuse soit éteinte la nuit, et qu'elle s'allume le matin, à l'heure prévue. On peut prévoir au quart d'heure près, c'est très suffisant.


    Alors concrètement, est-ce que ça marche ? Eh bien oui !
    Après un court temps d'apprentissage, Amaryllis a vite compris qu'il fallait attendre la lumière... ou plutôt, disons qu'elle avait compris, mais de là à passer au stade de l'action (surtout si elle se réveillait longtemps avant la veilleuse), ça a mis plus de temps.

    La première étape (et déjà un grand pas) : attendre que la veilleuse s'allume pour nous appeler... Et aujourd'hui, elle est capable de se lever, allumer la lumière, et s'occuper tranquillement jusqu'à ce qu'elle entende du bruit dans la maison !

    Ce merveilleux engin ne ramasse pas les nounours qui ont malencontreusement sauté du lit en pleine nuit... c'est sa seule limite ;-)

    vendredi 18 octobre 2013

    Un petit monde en bois

    Dernier jeu introduit à la maison, des petites figurines en bois, bonhommes, voitures, animaux, etc... Amaryllis y joue souvent en ce moment (avec moi bien sûr....), c'est l'occasion de tout un tas d'apprentissages :

    - dénombrer : veux-tu me donner deux bonhommes ? trois objets rouges ?

    - trier par couleur, par formes

    - apprendre* les prépositions spatiales : place le bonhomme blanc à droite du bonhomme jaune ... le bonhomme jaune sur le cylindre jaune.... le lapin se cache derrière la maison... la voiture rouge devant la bleue.... le cochon dans le cercle... Et ensuite "comment est le bonhomme bleu par rapport au vert ?" (c'est c'est déjà plus difficile)



    * en fait elle connaît déjà !

    mardi 15 octobre 2013

    Catéchèse du Bon Berger - ce que j'aimerais faire cette année ?

    Après moult réflexions et une petite synthèse du livre de référence, voici comment j'envisage l'année en catéchèse....
    Edit : suite aux remarques de Mathilde (merci !), je me demande si je ne vais pas simplement faire selon l'année liturgique .... ce qui est déjà assez riche pour une première année !
    (A la fin du livre, il y a un schéma censé proposer une répartition... je dois être un peu limitée mais je n'ai pas compris !)

    Je me suis appuyée d'une part sur l'année liturgique, et d'autre part sur les enchaînements logiques du Bon Berger.
    Je détaillerais à fur et à mesure chaque séance.... et j’adapterais aussi !

    Novembre
    - La Toussaint (pas directement dans le Bon Berger, mais je vais en parler un peu quand même)

    Décembre
    - Avent : l'Annonciation (la Visitation ne sera pas évoquée cette année, je pense que ça ferait trop... Peut-être ferais-je une introduction avec les prophéties d'Isaïe)
    - Noël

    Janvier
    - Epiphanie 
    - Présentation au Temple (oui je sais, c'est fêté le 2 février)

    peintres-icones.fr
    Février
    - le Bon Berger ?
    - Commencer les objets de la Messe

    Mars
    - Carême (mercredi des Cendres =5 mars)
    - l'Eucharistie à partir du Bon Berger ?

    Avril
    - La Cène
    - Pâques

    Mai
    - le Christ-Lumière
    - Pentecôte

    Juin
    -  le Baptême (1)