mercredi 25 février 2015

Grammaire (suite)

Le début de la grammaire est ici.

Voici maintenant la présentation du verbe !

Comme pour les autres natures, une petite mise en scène permet de marquer l'esprit de l'enfant.
Je tends un crayon à Amaryllis, qui le prend. Je lui dis "le crayon !"...
Elle me regarde, le pose.
"Non, le crayon !". Elle le reprend... interloquée.
- Mais pourquoi est-ce que tu ne fais pas comme je voudrais ?
- Mais quoi maman ?!
- Ah oui, je ne t'ai pas dit quoi faire... il n'y a pas de verbe !
On introduit le symbole, une boule rouge : le verbe donne (souvent) l'action. Et puis on cherche ensemble des exemples de verbe : dormir, manger, dessiner, regarder, ouvrir, mais aussi des actions "invisibles" : penser, aimer, ...

Puis des petites phrases à analyser (cf photo).
verbe et adverbe
Nous sommes passées ensuite à l'adverbe.
Note : je crois que théoriquement, il fallait faire la préposition avant..! 

Comme d'habitude, un peu de théâtre pour introduire :
Amaryllis prend un crayon. Je lui demande : "tu veux bien poser le crayon ?"
- Non, pas comme ça ! Tu veux bien poser le crayon ?
- Elle le pose encore. Non, pas comme ça s'il te plait !
- Mais alors comment maman ?
- Voilà, je ne t'ai pas dit comment... je ne t'ai pas donné l'adverbe.
Symbole : une petite boule orange, parce que l'adverbe précise le verbe...
Des exemples d'adverbe : doucement, fort, vite, bientôt, calmement, ...

dimanche 22 février 2015

Carême 2015

Je m'aperçois que je n'ai pas partagé mon document pour le Carême de cette année... Le voici donc ici.




Comme d'habitude, la grande majorité des dessins sont ceux de Jean-François Kieffer, disponibles librement ici.

Et pour la préparation spirituelle qui accompagne, je vous recommande une fois de plus l'excellent site http://www.prierenfamille.com/ , et le non moins excellent livre de Monique Berger qui l'approfondit : "L'année liturgique avec les enfants".

Bon chemin vers Pâques !

Je vous montrerais au fur et à mesure nos réalisations...

jeudi 19 février 2015

Grammaire sensorielle...

Comme promis, voici comment j'ai commencé la grammaire avec Amaryllis.

Cette étape intervient lorsque l'enfant est déjà lecteur... même s'il n'est pas nécessaire d'attendre qu'il lise de façon très fluide ( il continue à apprendre à travers ces exercices), mais il me parait mieux qu'il sache déchiffrer tous les mots (pochettes de phonèmes toutes travaillées)

Première étape : les natures de mots (oui, c'est une révision pour moi aussi !). 
On en définit huit : nom, déterminant, adjectif, verbe, adverbe, préposition, conjonction et interjection.

On commence par présenter le nom... Une petite mise en scène permettra de marquer l'esprit de l'enfant. 
Installée dans la salle de classe avec Amaryllis, je lui demande : "s'il te plait, apporte-moi le !".
Elle me regarde interloquée... "Amaryllis, s'il te plait, apporte-moi le !
- Mais Maman, quoi ? - C'est très très important, tu veux bien aller chercher le !"
- QUOI Maman ?!
- pourquoi tu ne peux pas aller chercher ce que je te demande ?
- ........ je ne sais pas ce que vous voulez !!
......... parce que je ne t'ai pas dit son nom !
On explique que tout a un nom... et on poursuit en désignant des objets : dis-moi son nom ? Puis des noms propres, des objets qu'on ne peut pas toucher (le nom de notre ville, par exemple).  On peut également écrire des noms sur des papiers, et l'enfant les place sur les objets correspondants.

On introduit le symbole du nom : une pyramide noire. Ça ne bouge pas : le nom ne change jamais !

Ensuite vient la présentation du déterminant.


On prépare sur un plateau (la table) plusieurs objets identiques... La distinction se fait entre article défini, ou indéfini.

"S'il te plait, donne moi une pique ? 
- laquelle ? - comme tu veux, donne moi une pique.
- tu me donnes encore une pique ?
- merci, et là, si je t'en demande une autre, est-ce que tu pourras choisir ? 
- non, il n'en reste qu'une !
- donc je te demande LA pique.


J'ai ensuite proposé des petits exercices de tris masculin/féminin (juste par le sens, on dit "une chaise", pas "un chaise"). Nous avions déjà parlé de l'apostrophe (l') au quotidien, donc je l'ai introduit directement ici sans explication, Amaryllis avait déjà bien compris le principe. 

Le déterminant est symbolisé par une petite pyramide marron claire (même forme que le nom, qu'il accompagne)
Puis j'ai écrit des groupes nominaux, et elle plaçait les symboles. 


Ensuite vient la présentation de l'adjectif :
On reprend les mêmes objets comme pour le déterminant.
Peux-tu me donner un élastique s'il te plait ?
- Oui c'est un élastique, mais ce n'est pas celui-là que je veux. Peux-tu me donner un élastique ?
- Non, pas celui-là.... Pourquoi est-ce que tu ne me donnes pas celui que je veux ?
- Mais vous ne m'avez pas dit lequel ! 
- Je voudrais l'élastique ROSE !
Rose, c'est un adjectif, ça te dit comment est le nom. On le représente par une moyenne pyramide marron foncé.

Ensuite des petits exercices de lecture, et encore des phrases écrites où elle place les symboles.

                          

A suivre...!
Egalement à suivre, un post plus concret sur les symboles, les étiquettes, etc...!

Plusieurs remarques : 

- Je suis désolée pour la qualité de mes photos... prises au vol pendant les exercices... :-/

- Les couleurs que je vous ai données pour le déterminant et l'adjectif sont les anciennes couleurs Montessori... Maintenant je crois que le déterminant est bleu clair, et l'adjectif bleu foncé. Mais on m'a prêté tout un matériel de grammaire 6-9, avec les anciennes couleurs, il me paraissait important de garder les mêmes couleurs pour la suite (qui n'ont pas d'importance en soi, il faut juste être cohérent !).

- Sources : L'école des amours, et les articles de Sylvie d'Esclaibes. Merci du partage !

- Il s'agit de grammaire sensorielle... donc je ne suis pas sûre qu'il soit indispensable/important/souhaitable de donner les noms des natures (nom, déterminant, adjectif). Mais ça me parait difficile de ne pas les nommer ; Amaryllis a besoin de mettre des mots sur ses connaissances, et je savais que ça n'allait pas l'embrouiller. Donc j'ai fait ainsi !

lundi 16 février 2015

Découverte artistique

Une idée qui me trotte dans la tête depuis longtemps, et que j'ai enfin mise en oeuvre !
L'origine est - encore - une idée de Stéphanie.

J'ai découpé - depuis de nombreux mois - des œuvres d'art dans "La gazette de l'hôtel Drouot" (qu'on me donne régulièrement).

Je vous préviens tout de suite, je n'y connais rien en peinture, d'ailleurs ce n'est pas une forme d'art à laquelle je suis très sensible... J'ai eu la chance de visiter plusieurs "grands" musées en Europe, mais en garde un souvenir très limité. Donc j'ai choisi de façon toute à fait partiale et arbitraire, des œuvres qui me plaisaient. On verra pour le reste après :-)


Ces cartes sont organisées en plusieurs séries : associer une oeuvre et un détail, associer des œuvres identiques, et associer des œuvres du même auteur (j'ai choisi des auteurs bien différents !). 
Non seulement les enfants aiment les apparier, mais également il s'ensuit très souvent une discussion autour sur le thème "moi c'est celle-là que je préfère !".. nous parlons des couleurs, des personnages, des détails... 

A suivre... (en cours de réalisation)... des cartes "par thème"


vendredi 13 février 2015

En janvier....

En décembre, ne cherchez pas l'article, je n'ai rien écrit ! En décembre, nous avons été malades (successivement, tant qu'à faire), puis fatigués, puis en vacances. 

En janvier, reprise du rythme avec un peu de difficultés, mais on y arrive ! 

Amaryllis se passionne pour les longues chaînes ("compter en sautant", les chaînes des cubes). 



La graphie devient reconnaissable... à sa grande joie ! "Maman !! regarde c'est a !". 



et nous avons commencé la grammaire... 


sans oublier le sensoriel :





Pervenche a beaucoup pris les versés, et a commencé le "je devine" et les lettres rugueuses. Elle était toute contente de pouvoir enfin accéder à ce matériel. 
Amaryllis a un jour attrapé à l'envers la pochette du petit alphabet mobile, et embauché sa sœur pour la ranger... Je ai entendu Pervenche - avec surprise, tendre à Amaryllis les lettres en disant "aaaaaa", "mmmmm"... Oui, il est temps de commencer l'écoute des sons !


Donc elle connaît maintenant quelques lettres (sons et lettres rugueuses), et apprécie beaucoup cette activité, qu'elle me réclame chaque matin !

Je vais essayer de revenir plus souvent, c'est promis ! :-)